Septembre : 8 jours de tournage

Chers amis du film, pardon pour cette longue absence. Le temps file à une vitesse folle. Aux trois premières semaines de tournage en juillet se sont vite enchaînés les mille et uns préparatifs pour les huit jours de septembre : recherche de financements, précision du calendrier en fonction des disponibilités de chacun (y compris du chien Virgule !), repérages, répétitions, fin du casting des troisièmes rôles et des figurants, réservations du matériel et des véhicules, etc.

Pour des raisons logistiques, nous avions fait en sorte de tourner le maximum des scènes d’extérieur en juillet. Il en restait encore quelques unes à faire en septembre, ainsi que des scènes de voitures et une scène dans un squat.

Pour un film à petit budget, tourner des scènes de voitures était un pari assez osé. Cela a notamment valu à Moussa (le réalisateur) des exercices de contorsionniste, quand il ne restait, dans la voiture avec les comédien(ne)s, que la place pour une seule personne tassée sur elle-même sous la caméra. C’était sportif !
La scène du squat était quant à elle assez grandiose, tant du point de vue de la performance des acteurs et actrices que du décor. Elle était filmée dans une usine désaffectée et remplie de bric-à-brac, une vraie cabane d’Ali Baba dans son genre. D’ailleurs, nous publierons très prochainement sur ce blog une vidéo et des photos du tournage de ce long plan-séquence. (Promis ! nous serons plus rapides cette fois-ci !)

Au final, malgré les contraintes imposées par notre budget limité, ces huit jours de tournage se sont très bien passés grâce à l’implication personnelle et aux efforts (parfois surhumains) de chacun. Notons aussi une sacrée chance du côté de la météo qui nous accompagne depuis le début de ce projet…

Article publié par Admin-Aucun commentaire

Mots-clefs :

Laissez un commentaire