Résumé

Oscar vient d’arriver à Montréal avec son fils José qu’il doit emmener à Trois-Rivières retrouver sa mère qu’il n’a jamais connue. Ils ratent leur bus et sont bien obligés de passer la nuit dans cette ville qui leur est inconnue. Plus tard, alors que José dort profondément, Oscar, pris d’insomnie, décide d’aller prendre l’air. C’est alors qu’il rencontre Diane, la trentaine, à la recherche de Virgule, son chien, qu’elle a perdu de vue. Ils marchent côte à côte à travers les rues de Montréal, la nuit. Mais cherchent-ils vraiment un chien ? Jusqu’où leur promenade, riche en rencontres, dont celle de l’itinérant Barack Obama en personne, et pleine de rebondissements, leur mènera-t-elle ? Vincent, le mari de Diane, parti à sa recherche, a-t-il des raisons de s’inquiéter ?

Nos trois larrons qui ont erré comme des âmes en peine toute la nuit se retrouvent tous au petit matin à la gare, en présence du petit José médusé. Le règlement de compte final peut enfin commencer.

Le film est une ode à Montréal et à … Barack Obama, que l’on retrouve derrière la quasi-totalité des personnages. Racontée à la façon d’une symphonie urbaine, il fait de la nuit et de la ville des personnages à part entière. Les deux personnages principaux, joués chacun par trois comédiens différents et d’ethnies différentes, nous introduisent à tour de rôle dans un puzzle où Montréal, ville-mosaïque, offre ses charmes colorés à qui veut bien ouvrir les yeux.