Ariel Ifergan

Ariel-Ifergan-Oscar

Tenter d’énumérer l’ensemble des réalisations d’Ariel Ifergan n’est pas une tâche aisée. Il faut dire que ce comédien généreux et prolifique, par ailleurs brillant auteur et metteur en scène, connaît une carrière des plus riches depuis 1999.

Ariel fait ses débuts d’interprète sur les planches en enchaînant plusieurs représentations dont, pour ne citer que celles-là, Pièce d’identité (texte et m.e.s. de Christian Fortin), Dossier Prométhée (m.e.s. par Pascal Contamine) et Montréal la blanche (m.e.s par Philippe Ducros). Le public québécois a également put mesurer l’ampleur de son talent au petit écran dans Délirium puis Watatatow, Tout sur moi, Bienvenue aux dames, Trauma et surtout Virginie où il incarne le personnage de Mohamed de 2006 à 2010. Au grand écran, on a pu le voir dans Sur la ligne de Frédéric Desager et dans l’étrange et somptueux Next Floor de Denis Villeneuve qui remporte la palme du meilleur court métrage au festival de Cannes en 2008.

Par ailleurs, Ariel a vif un intérêt pour le théâtre « jeune public », aussi bien à titre de comédien (Le garçon aux sabots, m.e.s. par Denis Lavalou, Safari de banlieue, m.e.s. par Joel Beddows, etc.) que d’auteur et metteur en scène. La pièce T’as aucune chance qu’il a écrite et mise en scène en 2006 a fait pendant six ans la tournée des écoles secondaires du Québec et a été couronnée par le Masque des Enfants terribles, la précieuse distinction de l’Académie québécoise du théâtre. Il a co-fondé en 2004, avec le comédien Alexandre Frenette, les Productions Pas de Panique dont le sérieux a été salué par de nombreux prix d’excellence et bourses.
En 2007, en bon virtuose, Ariel incarne tous les personnages de Z comme Zadig, une adaptation de Zadig de Voltaire coécrite avec la metteure en scène Anne Millaire et dont le public redemande.